Numérique et analogique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Numérique et analogique

Message par Witaales le Mar 25 Juil - 13:37

Cette page expose les différences entre les signaux analogiques et les signaux numériques.

La majorité des transmissions radiophoniques, télévisuelles et téléphoniques s’effectue encore aujourd’hui au moyen d’ondes électromagnétiques empruntant la voie des airs ou des câbles. Ces ondes sont dites analogiques car elles ont la même forme que les ondes lumineuses et sonores produites par les émetteurs. Lorsque les ondes lumineuses et sonores changent de taille et de forme, le signal électrique qui transporte la transmission change en proportion. En d’autres termes, les ondes électromagnétiques sont analogues aux ondes lumineuses et sonores.

La bande passante analogique est mesurée en fonction du taux d’occupation du spectre électromagnétique par chaque signal. L’unité de base de la bande passante analogique est le hertz (Hz), ou nombre de cycles par seconde. En général, comme pour la bande passante numérique, on utilise des multiples de cette unité de base de bande passante analogique. Les unités de mesure les plus usitées sont le kilohertz (KHz), le mégahertz (MHz) et le gigahertz (GHz). Ces unités sont utilisées pour décrire la fréquence des téléphones sans fil, qui fonctionnent habituellement à 900 MHz ou à 2,4 GHz. Elles servent aussi pour indiquer les fréquences des réseaux sans fil 802.11a et 802.11b, qui fonctionnent à 5 GHz et 2,4 GHz.

Bien que les signaux analogiques soient capables de transporter une grande variété d’informations, ils n’offrent pas autant d’avantages que les transmissions numériques. Le signal vidéo analogique, du fait qu’il occupe une large plage de fréquences, ne peut pas être comprimé en une bande plus étroite. Par conséquent, si l’on ne dispose pas de la bande passante analogique nécessaire, il est impossible d’envoyer le signal.

Dans la signalisation numérique, toutes les informations, quel que soit leur type, sont envoyées sous forme de bits. La voix, la vidéo et les données sont convertis en flux de bits lors de leur préparation pour une transmission via des médias numériques. Ce type de transmission procure à la bande passante numérique un avantage décisif par rapport à la bande passante analogique. Il est possible d’envoyer des quantités illimitées d’informations via un canal numérique, même de faible bande passante. Quel que soit le temps nécessaire à leur transfert et à leur réassemblage, les informations numériques peuvent toujours être visualisées, écoutées ou traitées dans leur forme originale.

Il est important de comprendre les différences et les similitudes entre la bande passante numérique et la bande passante analogique. On rencontre régulièrement ces deux types de bandes dans le domaine des technologies de l’information. Cependant, étant donné que ce cours traite principalement de réseaux numériques, le terme «bande passante» sous-entendra «bande passante numérique».

Cette leçon est terminée. La leçon suivante traite des modèles de réseau. La première page aborde le concept des couches.
avatar
Witaales
Je suis le FondaTEAM
Je suis le FondaTEAM

Masculin Nombre de messages : 859
Age : 29
Date d'inscription : 10/03/2006


La Quête Argent: Stat SP
La Quête Or: Stat SP

Voir le profil de l'utilisateur http://cyril.mrim.site.voila.fr/VIPO.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum