Processus d’encapsulation détaillé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Processus d’encapsulation détaillé

Message par Witaales le Mar 25 Juil - 13:41

Cette page décrit le processus d’encapsulation.

Dans un réseau, toutes les communications proviennent d’une source et sont acheminées vers une destination. On appelle données, ou paquets de données, les informations qui transitent sur un réseau. Si un ordinateur (hôte A) veut envoyer des données à un autre ordinateur (hôte B), les données doivent d’abord être préparées grâce à un processus appelé encapsulation.

Ce processus conditionne les données en leur ajoutant des informations relatives au protocole avant de les transmettre sur le réseau. Ainsi, en descendant dans les couches du modèle OSI, les données reçoivent des en-têtes, des en-queues et d’autres informations.

Pour comprendre comment se déroule l’encapsulation, examinons la manière dont les données traversent les couches, comme l’illustre la figure . Les données qui sont envoyées par l’ordinateur source traversent la couche application et les autres couches. Comme vous pouvez le constater, la présentation et le flux des données échangées subissent des changements au fur et à mesure que les réseaux fournissent leurs services aux utilisateurs finaux. Comme le montre la figure , les réseaux doivent effectuer les cinq étapes de conversion ci-dessous afin d’encapsuler les données:

Construction des données – Lorsqu’un utilisateur envoie un message électronique, les caractères alphanumériques qu’il contient sont convertis en données pouvant circuler dans l’interréseau.
Préparation des données pour le transport de bout en bout – Les données sont préparées pour le transport interréseau En utilisant des segments, la fonction de transport s’assure que les systèmes hôtes situés à chaque extrémité du système de messagerie peuvent communiquer de façon fiable.
Ajout de l’adresse IP du réseau à l’en-tête – Les données sont organisées en paquets, ou datagrammes, contenant un en-tête de paquet constitué des adresses logiques d'origine et de destination. Ces adresses aident les unités réseau à acheminer les paquets dans le réseau suivant un chemin déterminé.
Ajout de l’en-tête et de l’en-queue de la couche de liaison de données – Chaque unité réseau doit placer le paquet dans une trame. La trame permet d’établir la connexion avec la prochaine unité réseau directement connectée dans la liaison. Chaque unité se trouvant sur le chemin réseau choisi doit effectuer un verrouillage de trame pour pouvoir se connecter à la prochaine unité.
Conversion en bits pour la transmission – La trame doit être convertie en une série de uns et de zéros (bits) pour la transmission sur le média. Une fonction de synchronisation permet aux unités de distinguer ces bits lorsqu’ils circulent sur le média. Tout au long du trajet suivi dans l’interréseau physique, le média peut varier. Ainsi, le message électronique peut provenir d’un réseau local, traverser le backbone d’un campus, sortir par une liaison WAN pour atteindre sa destination sur un autre LAN éloigné.
L’activité de TP fournit une vue d’ensemble détaillée du modèle OSI.

Dans le cadre de l’activité de média interactive, les étudiants doivent effectuer un organigramme du processus d’encapsulation.

Cette leçon est terminée. La page suivante résume les principaux points du module.
avatar
Witaales
Je suis le FondaTEAM
Je suis le FondaTEAM

Masculin Nombre de messages : 859
Age : 29
Date d'inscription : 10/03/2006


La Quête Argent: Stat SP
La Quête Or: Stat SP

Voir le profil de l'utilisateur http://cyril.mrim.site.voila.fr/VIPO.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum