Résumé Module 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Résumé Module 4

Message par Witaales le Jeu 27 Juil - 21:48

Cette page récapitule les thèmes abordés tout au long du module.

Des données symbolisant des caractères, des mots, des images, des vidéos ou de la musique peuvent être représentées de manière électrique par des variations de tension dans des câbles ou autres équipements électroniques. Les données que ces variations de tension représentent peuvent être converties en ondes lumineuses ou radioélectriques, puis à nouveau en variations de tension. Les ondes sont de l’énergie qui circule d’un endroit à l’autre et sont provoquées par des perturbations. Elles ont toutes des propriétés communes telles que l’amplitude, la période et la fréquence. Les ondes sinusoïdales sont des fonctions périodiques, variant continuellement en fonction du temps. Les signaux analogiques sont semblables à des ondes sinusoïdales. Les ondes carrées sont des fonctions périodiques dont les valeurs restent constantes durant un certain temps avant de changer brusquement. Les signaux numériques sont semblables à des ondes carrées.

Les exposants sont utilisés pour représenter des nombres très grands ou très petits. Un nombre élevé à une puissance positive est égal à ce nombre multiplié par lui-même autant de fois que l’indique l’exposant. Par exemple, 103 = 10x10x10 = 1000. Les logarithmes fonctionnent de la même manière que les exposants. Le logarithme de base 10 d’un nombre est égal à la puissance à laquelle il faut élever 10 pour obtenir le nombre. Par exemple, log10 1000 = 3 car 103 = 1000.

Les décibels permettent de mesurer le gain ou la perte de puissance d’un signal. Les valeurs négatives représentent des pertes, et les valeurs positives, des gains. L’analyse du temps et de la fréquence peut être utilisée pour tracer la courbe de la tension ou de la puissance d’un signal.

Des signaux parasites dans un système de communication sont appelés bruit. Le bruit provient d’autres câbles, d’interférences radioélectriques (RFI) et d’interférences électromagnétiques (EMI). Le bruit peut affecter toutes les fréquences de signaux ou une partie d’entre elles.

La bande passante analogique est la plage de fréquences de certaines transmissions analogiques (télévision, radio FM, etc.). Elle mesure la quantité de données pouvant circuler d’un endroit à un autre pendant une période donnée. Elle s’exprime en plusieurs multiples de bits par seconde.

Dans les câbles en cuivre, les signaux de données correspondent à des niveaux de tension représentés de façon binaire par des 1 et des 0. Afin que le LAN fonctionne normalement, l’équipement de réception doit être en mesure d’interpréter précisément le signal en bits. Un câblage correctement installé et conforme aux normes augmente la fiabilité et les performances du LAN.

La dégradation d’un signal est due à des facteurs tels que l’atténuation, le défaut d’adaptation de l’impédance, le bruit, ainsi que plusieurs types de diaphonies. L’atténuation est la baisse d’amplitude du signal le long d’une liaison. L’impédance est la mesure d’une résistance à un signal électrique. Les câbles et leurs connecteurs doivent avoir des valeurs d’impédance similaires pour que le signal de données ne soit pas partiellement réfléchi par le connecteur. Ce phénomène est appelé défaut d’adaptation de l’impédance ou discontinuité d’impédance. Le bruit est toute énergie électrique dans un câble de transmission qui rend difficile, pour le récepteur, l’interprétation des données venant de l’émetteur. La diaphonie est la transmission des signaux d’un fil à un autre fil proche. Il existe trois types de diaphonies : La diaphonie locale (NEXT), la diaphonie distante (FEXT) et la diaphonie locale totale (PSNEXT).

Les câbles STP et UTP sont conçus pour tirer parti des effets de la diaphonie afin de réduire au maximum le bruit. En outre, les câbles STP sont composés d’une gaine conductrice externe et de feuilles métalliques internes les rendant moins sensibles au bruit. Ces câbles ne comportent pas de blindage et sont plus sensibles au bruit extérieur. Ce sont néanmoins les câbles les plus utilisés car ils sont moins onéreux et plus faciles à installer.

Les câbles à fibre optique sont utilisés pour transmettre des signaux de données en augmentant ou en diminuant l’intensité de la lumière afin de représenter les 1 et les 0 dans les transmissions. Sur une même distance, la puissance d’un signal lumineux ne diminue pas de la même façon que celle d’un signal électrique. Le bruit n’affecte pas les signaux optiques et il n’est pas nécessaire de mettre la fibre optique à la terre. Les câbles à fibre optique sont donc souvent utilisés pour relier des bâtiments entre eux ou les étages d’un même bâtiment.

La norme TIA/EIA-568-B préconise dix tests à faire passer à un câble de cuivre s’il doit être utilisé sur des LAN Ethernet modernes à haut débit. Les câbles à fibre optique doivent également être testés selon les normes applicables aux réseaux. Les câbles de catégorie 6 requièrent des normes de tests de fréquence plus sévères que les câbles de catégorie 5.
avatar
Witaales
Je suis le FondaTEAM
Je suis le FondaTEAM

Masculin Nombre de messages : 859
Age : 29
Date d'inscription : 10/03/2006


La Quête Argent: Stat SP
La Quête Or: Stat SP

Voir le profil de l'utilisateur http://cyril.mrim.site.voila.fr/VIPO.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum