Champs des trames Ethernet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Champs des trames Ethernet

Message par Witaales le Ven 28 Juil - 22:01

Cette page définit les champs utilisés dans une trame.

Une trame Ethernet 802.3 comprend les champs autorisés ou obligatoires suivants:

Préambule
Délimiteur de début de trame (SOF)
Adresse de destination
Adresse source
Longueur/Type
En-tête et données
Séquence de contrôle de trame (FCS)
Extension
Le préambule est une succession de uns et de zéros permettant de définir la synchronisation dans des implémentations Ethernet à 10 Mbits/s et moins rapides. Les versions plus rapides d’Ethernet sont synchrones, aussi ces informations de synchronisation sont-elles inutiles mais conservées à des fins de compatibilité. Un délimiteur de début de trame (SOF) est constitué d’un champ d’un octet qui marque la fin des informations de synchronisation et qui contient la séquence de bits 10101011.

L’adresse de destination peut être une adresse d’unicast, une adresse de multicast ou une adresse de broadcast.

Le champ d’adresse source contient l’adresse source MAC. Celle-ci est généralement l’adresse d’unicast du nœud Ethernet qui a transmis la trame. Cependant, de nombreux protocoles virtuels utilisent, et parfois partagent, une adresse MAC source afin d’identifier l’entité virtuelle.

Le champ de longueur/type peut être utilisé de deux façons. Si la valeur est inférieure à 1536 en notation décimale, soit 0x600 en notation hexadécimale, alors elle indique la longueur. L’interprétation de la longueur est utilisée lorsque la couche LLC fournit l’identification de protocole. La valeur de type précise le protocole de couche supérieure qui reçoit les données une fois le traitement Ethernet terminé. La longueur indique le nombre d’octets de données qui suit ce champ.

Le champ de données -avec remplissage le cas échéant- peut être de n’importe quelle longueur, pourvu que cela n’entraîne pas un dépassement de la taille maximum de la trame. L’unité de transfert d’informations maximale (MTU) pour Ethernet étant de 1500 octets, les données ne doivent pas dépasser cette taille. Le contenu de ce champ n’est pas spécifié. Une quantité non spécifiée de données est insérée immédiatement après les données utilisateur lorsqu’il n’y a pas suffisamment de données utilisateur pour que la trame ait la longueur minimale. Ces données supplémentaires sont appelées données de remplissage. Ethernet exige que chaque trame ait une longueur comprise entre 64 et 1518 octets.

Une séquence de contrôle de trame (FCS) contient un code de redondance cyclique (CRC) de 4 octets créé par l’unité émettrice et recalculé par l’unité réceptrice afin de s’assurer qu’aucune trame n’a été endommagée. La corruption d’un seul bit, où que ce soit entre le début de l’adresse de destination et la fin du champ FCS, entraînera une différence dans la somme de contrôle. Par conséquent, la séquence de contrôle de trame s’inclut elle-même. Il n’est pas possible de faire la distinction entre la corruption de la FCS et celle d’un autre champ utilisé dans le calcul.

Cette leçon est terminée. La leçon suivante traite des fonctions d’un réseau Ethernet. La première page aborde le concept de MAC.
avatar
Witaales
Je suis le FondaTEAM
Je suis le FondaTEAM

Masculin Nombre de messages : 859
Age : 29
Date d'inscription : 10/03/2006


La Quête Argent: Stat SP
La Quête Or: Stat SP

Voir le profil de l'utilisateur http://cyril.mrim.site.voila.fr/VIPO.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum