Traitement des erreurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Traitement des erreurs

Message par Witaales le Ven 28 Juil - 22:03

Cette page décrit les collisions et la façon dont elles sont gérées sur un réseau.

La condition d’erreur la plus commune sur les réseaux Ethernet est la collision. La collision est le mécanisme qui permet de résoudre un conflit d’accès au réseau. Lorsqu’elles sont peu nombreuses, les collisions constituent pour les nœuds de réseau un moyen simple, rapide et léger en terme de charge administrative, d’arbitrer les conflits d’accès aux ressources réseau. Lorsque le conflit devient trop important, les collisions peuvent devenir de sérieux obstacles pour le fonctionnement effectif du réseau.

Les collisions entraînent une perte de la bande passante réseau qui est équivalente à la transmission initiale et au signal de bourrage de collision. Il s’agit d’un délai de consommation qui affecte tous les nœuds de réseau et qui peut provoquer une réduction significative du débit du réseau.

La grande majorité des collisions se produit au tout début de la trame, souvent avant le délimiteur de début de trame (SFD). Les collisions qui se produisent avant le SFD ne sont généralement pas signalées aux couches supérieures, comme si elles n’avaient pas eu lieu. Dès qu’une collision est détectée, les stations émettrices transmettent un signal de " bourrage " sur 32 bits (jam) qui signale la collision. Cela est effectué afin que toute donnée transmise soit complètement corrompue et que toutes les stations aient une chance de détecter la collision.

Dans la figure , deux stations écoutent pour s’assurer que le câble est inactif, puis elles transmettent. La station 1 a pu transmettre une grande partie de la trame avant que le signal n’atteigne le dernier segment de câble. La station 2 n’avait pas reçu le premier bit de la transmission avant de commencer sa propre transmission et a pu envoyer plusieurs bits avant que sa carte réseau ne décèle la collision. La station 2 a immédiatement tronqué la transmission en cours, remplacé le signal de bourrage 32 bits et mis fin à toutes les transmissions. Au cours de la collision et de l’événement de bourrage subi par la station 2, les fragments de collision ont tenté de retourner à la station 1 en traversant le domaine de collision répété. La station 2 a terminé la transmission du signal de bourrage 32 bits et s’est tue avant que la collision ne se propage vers la station 1 qui ignorait encore la collision et continuait de transmettre. Lorsque les fragments de collision ont finalement atteint la station 1, elle a également tronqué la transmission en cours et substitué un signal de bourrage 32 bits au reste de la trame qu’elle était en train de transmettre. Dès l’envoi du signal de bourrage 32 bits, la station 1 a cessé toute transmission.

Un signal de bourrage peut être constitué de n’importe quelles données binaires, tant qu’il ne forme par une somme de contrôle valide pour la partie de la trame déjà transmise. Le modèle de données le plus communément observé pour un signal de bourrage est simplement un modèle répétitif de un, zéro, un, zéro identique au préambule. Dans un analyseur de protocole, ce modèle s’affiche comme une séquence répétitive de 5 ou A en notation hexadécimale. Les messages corrompus et partiellement transmis sont souvent appelés fragments de collision ou rebuts. Les collisions normales sont d’une longueur inférieure à 64 octets et échouent à la fois au test de longueur minimale et au test de somme de contrôle FCS.

La page suivante définit différents types de collisions.
avatar
Witaales
Je suis le FondaTEAM
Je suis le FondaTEAM

Masculin Nombre de messages : 859
Age : 29
Date d'inscription : 10/03/2006


La Quête Argent: Stat SP
La Quête Or: Stat SP

Voir le profil de l'utilisateur http://cyril.mrim.site.voila.fr/VIPO.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum