Types de collisions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Types de collisions

Message par Witaales le Ven 28 Juil - 22:04

Cette page couvre les différents types de collisions et leurs caractéristiques.

Les collisions se produisent généralement lorsque au moins deux stations Ethernet transmettent simultanément au sein d’un domaine de collision. Une collision unique est une collision qui a été détectée lors d’une tentative de transmission d’une trame, mais qui a abouti à la tentative suivante. On parle de collisions multiples lorsque la même trame est entrée en collision plusieurs fois avant d’être transmise avec succès. Les résultats de collisions et de fragments de collision sont des trames incompatibles ou corrompues qui sont inférieures à 64 octets et comportent une FCS invalide. Les trois types de collision sont les suivants:

Locale
Distante
Tardive
Pour créer une collision locale sur du câble coaxial (10Base2 et 10Base5), le signal circule sur le câble jusqu’à ce qu’il rencontre un signal de l’autre station. Les ondes se chevauchent alors, annulant certaines parties du signal ou dédoublant d’autres parties. Le dédoublement du signal élève le niveau de tension de ce dernier au-delà du maximum autorisé. Cette condition de surtension est ensuite ressentie par toutes les stations du segment de câble local comme une collision.

Au début, la forme d’onde de la figure représente des données normales codées Manchester. Quelques cycles plus loin dans l’échantillon, l’amplitude de l’onde se met à doubler. C’est le début de la collision, lorsque les deux formes d’onde se chevauchent. Juste avant la fin de l’échantillon, l’amplitude retourne à la normale. Cela se produit lorsque la première station à détecter la collision arrête de transmettre et que le signal de bourrage de la deuxième station en collision est encore observé.

Sur un câble UTP, tel que 10BaseT, 100BaseTX et 1000BaseT, une connexion n’est détectée sur le segment local que lorsqu’une station détecte un signal sur la paire réceptrice en même temps qu’il envoie sur la paire émettrice. Puisque les deux signaux sont sur des paires différentes, il n’y a aucune modification caractéristique du signal. Les collisions ne sont reconnues sur du câble UTP que lorsque la station fonctionne en mode half duplex. À ce titre, la seule différence fonctionnelle entre le fonctionnement en mode half duplex et en mode full duplex consiste à savoir s’il est possible ou non d’utiliser de façon simultanée les paires de transmission et de réception. Si la station n’est pas en train de transmettre, elle ne peut pas détecter une collision locale. Réciproquement, une défaillance du câble due à une diaphonie excessive peut faire percevoir à une station sa propre transmission comme une collision locale. Les caractéristiques d’une collision distante sont celles d’une trame de longueur inférieure à la longueur minimum, dont la somme de contrôle FCS est invalide, mais qui ne manifeste pas de signe de collision locale tel qu’une surtension ou une activité de réception/transmission simultanée. Cette sorte de collision résulte habituellement de collisions qui se produisent du côté éloigné d’une connexion répétée. Un répéteur ne transmettra pas un état de surtension, et ne peut pas être à l’origine de l’activité simultanée des paires TX et RX de la station. La station doit être en train de transmettre pour que les deux paires soient actives, ce qui constitue une collision locale. Sur les réseaux UTP, il s’agit d’un type de collision couramment observable.

Il ne reste aucune possibilité pour une collision normale ou légale après que les 64 premiers octets aient été transmis par les stations émettrices. Les collisions qui se produisent après les 64 premiers octets sont appelées "collisions tardives". La différence la plus significative entre les collisions tardives et les collisions qui se produisent avant les 64 premiers octets réside dans le fait que la carte réseau Ethernet retransmettra automatiquement une trame entrée en collision de façon normale, mais ne le fera pas pour une trame dont la collision a été tardive. Au niveau de la carte réseau, tout s’est bien déroulé, et les couches supérieures de la pile de protocoles doivent déterminer que la trame a été perdue. Hormis la retransmission, une station qui détecte une collision tardive la traite exactement de la même façon qu’une collision normale.

Les étudiants peuvent utiliser l'activité de média interactive pour mieux appréhender les différents types de collisions.

La page suivante traite des sources d’erreur Ethernet.
avatar
Witaales
Je suis le FondaTEAM
Je suis le FondaTEAM

Masculin Nombre de messages : 859
Age : 29
Date d'inscription : 10/03/2006


La Quête Argent: Stat SP
La Quête Or: Stat SP

Voir le profil de l'utilisateur http://cyril.mrim.site.voila.fr/VIPO.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum