Commutation au niveau de la couche 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Commutation au niveau de la couche 2

Message par Witaales le Sam 29 Juil - 0:09

Cette page aborde le principe des commutateurs de couche 2.

En règle générale, un pont comprend deux ports et subdivise un domaine de collision en deux segments. Les décisions prises par un pont dépendent uniquement des adresses MAC (ou adresses de couche 2) et n’affectent pas les adresses de couche 3 (ou adresses logiques). Un pont subdivise un domaine de collision, mais il n'a aucun effet sur le domaine logique ou de broadcast. Si un réseau ne dispose d'aucun équipement relié aux adresses de couche 3, tel qu'un routeur, le réseau tout entier partage le même espace d'adresse de broadcast logique. Un pont crée davantage de domaines de collision, mais n'ajoute pas de domaine de broadcast.

Un commutateur est en fait un pont multiport très rapide qui peut contenir des douzaines de ports. Chaque port crée son propre domaine de collision. Lorsqu'un réseau comporte 20 nœuds, 20 domaines de collision doivent exister si chaque nœud est connecté à son propre port de commutation. Dans le cas où un port uplink est installé, un commutateur crée 21 domaines de collision (nœuds uniques). Un commutateur crée et gère de façon dynamique une table de mémoire associative (CAM, Content Addressable Memory), qui contient toutes les informations MAC nécessaires aux ports.

La page suivante explique le fonctionnement d'un commutateur.
avatar
Witaales
Je suis le FondaTEAM
Je suis le FondaTEAM

Masculin Nombre de messages : 859
Age : 29
Date d'inscription : 10/03/2006


La Quête Argent: Stat SP
La Quête Or: Stat SP

Voir le profil de l'utilisateur http://cyril.mrim.site.voila.fr/VIPO.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum